Serrurerie on line
Nos services AP15S Serrurerie Paris



Qui peut bénéficier d'une aide ?
Les "propriétaires occupants", c'est à dire les propriétaires qui occupent leur logement (sous conditions de ressources). Les "propriétaires bailleurs", c'est à dire les personnes possédant un ou plusieurs biens immobiliers et qui louent ou souhaitent louer, en réalisant ou non des travaux. Les syndicats de copropriétaires pour des travaux sur les parties communes et équipements communs. Subvention à l'amélioration de l'habitat :
L'Agence nationale de l'habitat peut conclure avec tout bailleur une convention par laquelle ce dernier s'engage à respecter des conditions de loyers et de ressources du locataire.

En contrepartie de ces engagements qui interviennent avec ou sans travaux d'amélioration du logement, le propriétaire peut bénéficier d'une déduction spécifique de ses revenus fonciers de 30 % ou de 45 %, selon le niveau de loyer pratiqué.

IMPORTANT Pour pouvoir être validées par l’ANAH et ouvrir droit au dispositif de déduction spécifique sur les revenus fonciers de 30% ou 45%, les conventions LI ou LS, avec ou sans travaux subventionnés par l’Agence, doivent avoir été conclues avec l’ANAH avant la signature du bail avec un nouvel occupant du logement.
La convention signée doit être jointe au bail au moment de sa signature avec le locataire.



L'ANAH attribue des subventions aux propriétaires qui réalisent des travaux pour améliorer le confort dans des logements qu'ils occupent ou qui sont loués ou destinés à être loués à titre de résidence principale.
Où vous adresser ?
Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser à la délégation locale de l'ANAH située à la Direction Départementale de l'Équipement (DDE) ou consulter le site : www.anah.fr
Votre demande sera examinée par la Commission d'Amélioration de l'Habitat, composée de représentants des propriétaires, des locataires et de personnes qualifiées dans le domaine de l'habitat.
Le dossier complet est à déposer à la délégation locale de l'ANAH dans le département où est situé le ou les logements.

Ne pas commencer les travaux avant d'avoir reçu l'autorisation écrite de l'ANAH.


Aides à l'amélioration de l'habitat privé (Paris)

L'OPAH de lutte contre le bruit à Paris
La Mairie de Paris a mis en place, en collaboration avec l'Etat et l'Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat (ANAH), une Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat (O.P.A.H.) ciblée sur la lutte contre le bruit à Paris.
Cette opération vise à améliorer l'isolation acoustique des logements les plus exposés aux bruits de la circulation terrestre (automobiles, trains, métro), tout en préservant la qualité architecturale des façades des immeubles.

Des conseils techniques gratuits et des aides financières incitent les propriétaires ou locataires concernés à réaliser des travaux d'isolation acoustique sur les façades et dans les logements.

Rappel : pour tout changement de fenêtre, il faut respecter la réglementation existante, c'est-à-dire :
Obtenir l'accord de la copropriété sur les travaux envisagés,
Déposer une déclaration de travaux qui permettra à la Mairie de Paris et aux architectes des Bâtiments de France de vérifier la qualité esthétique du projet.

D'autres aides sont possibles pour les propriétaires occupants et les locataires :
le prêt 'Vivrelec' (d'un montant de 2.000 à 25.000 euros avec un remboursement étalé sur 3 à 10 ans et un TEG (taux effectif global) de 3 à 4 %) ou le prêt rénovation d'un montant sensiblement équivalent pour l'ancien, proposés par EDF ( si vous faites le choix du tout électrique) est conditionné à votre installation de vitrage à isolation renforcée.
ADEME Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie,
ADIL Association Départementale d'Information sur le Logement
Caisses de retraites, Caisses d'allocations familiales (C.A.F.),
Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris (C.A.S.),
Conseil Régional d'Ile de France.

Merci à l'ANAH pour sa collaboration à cette rubrique.
Et pour finir, n'oubliez pas le : Prêt" Pass-travaux" Une aide au bénéfice des salariés pour l'amélioration de leur résience principale.
(montant maximum de 9.600 euros, à un taux de 1,5 % l'an pour une durée de remboursement étalée sur 10 ans) permet également de financer un changement de fenêtres.


  retour

copyright AP15S